Les enfants et l’activité physique

0
753

Du nouveau pour la rubrique « Dis-moi coach… » de Tahiti Fit Kini. Cette semaine, Kader Touati, préparateur physique de renommée locale et internationale, puisqu’il officie également en tant que conseiller technique au sein de la FIFA, nous parle de l’importance de l’activité physique chez les enfants.

13239872_10209776171906976_7663153920345366978_n

La santé de nos enfants devrait être une priorité pour tous et une pratique sportive y contribue fortement.

Quel est l’importance de l’activité physique pour les enfants?

Les enfants qui ne sont pas suffisamment actifs courent plus de risques à développer des maladies chroniques telles que le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, un taux élevé de cholestérol et d’autres maladies cardiovasculaires. Les enfants âgés de 5 à 17 ans devraient accumuler chaque jour 60 minutes d’activité physique modérée à intense.

Quels sont les bienfaits de l’activité physique?

L’activité physique aide les enfants à :

  • développer non seulement une bonne condition cardiovasculaire,  mais aussi la force, la souplesse et la densité osseuse
  • maintenir un poids corporel sain
  • réduire le risque de maladies chroniques et de problèmes de santé
  • réduire la probabilité de consommation de tabac, d’alcool et de drogue
  • se sentir mieux chaque jour, grâce à l’amélioration de sa santé mentale et de son bien-être

Faire de l’activité physique régulière une habitude dès le plus jeune âge procurera à nos enfants des bienfaits tout au long de leur vie.

Cours de Kids Performance par Kader Touati
Cours de Kids Performance par Kader Touati

Combien faut-il faire d’activité physique?

Il est recommandé que les enfants et les jeunes aient 60 minutes par jour au moins d’activité physique d’intensité modérée à +.

C’est facile d’atteindre ce but. Augmentez le temps d’activité physique de l’enfant de cinq ou 10 minutes seulement toutes les quelques semaines. Le temps au cours duquel celui-ci est actif finira par atteindre 60 minutes par jour.

Vous devriez aussi diminuer le temps que votre enfant passe à des activités sédentaires comme regarder la télé, jouer aux jeux d’ordinateur, naviguer sur Internet…

Comment encourager l’activité physique ?

Voici quelques astuces pour vous aider à apprendre à vos enfants l’importance de l’activité physique au quotidien :

  • Encouragez-les d’aller à l’école à pied ou à bicyclette plutôt que de prendre la voiture ou l’autobus.
  • Prévoyez du temps d’activité physique pour les enfants après l’école.
  • Alternez les périodes d’activité modérée comme la marche ou le vélo avec des périodes d’activités plus intenses comme courir, ou jeux collectifs…
  • Renseignez-vous auprès des écoles et auprès des clubs sur des programmes à coûts abordables pour les activités telles que la natation, le football, le surf, la danse, l’athlétisme, le basketball ….qui servent de cadre pour apprendre de nouvelles aptitudes tout en s’amusant.
  • Trouvez un juste équilibre des activités de la journée avec les activités physiques de nature informelle et non structurée. Il s’agit ici d’un point très important surtout pour les enfants qui ont tendance à se tenir à l’écart pendant des activités compétitives.
  • Donnez un exemple positif en étant vous-même physiquement actif en famille. Prévoyez régulièrement des sorties pour faire des randonnées, de la bicyclette, de la marche ….
  • N’oubliez pas de féliciter vos enfants lorsqu’ils sont physiquement actifs. La confiance en soi est la clé du succès

Effets Psychologiques

La pratique régulière d’un sport débute de préférence vers l’âge de 7 ans (même si bien entendu des expériences corporelles peuvent être pratiquées avant). À cet âge, l’enfant maîtrise mieux son corps, il a intégré l’équilibre, la coordination, le contrôle du geste, les notions de force et de vitesse. ll ne sert à rien d’imposer un sport à un enfant ; sa pratique ne lui sera bénéfique que si le sport choisi correspond à ses possibilités physiques et à ses envies.

Le sport collectif ne convient pas nécessairement à un enfant timide ou en difficulté dans sa relation aux autres, contrairement à ce que l’on peut penser.

L’épanouissement de l’enfant n’est pas lié au caractère individuel ou collectif de l’activité. Si les sports collectifs développent généralement l’esprit de groupe, ils peuvent aussi avoir l’effet inverse, exclure l’enfant et le mettre en difficulté, comme sur le banc de touche, par exemple.

A contrario, sport individuel ne signifie pas nécessairement sport individualiste. Seul face à son adversaire ou dans l’effort physique, l’enfant prend conscience de sa valeur et développe son estime de soi.

Et en intégrant un club, il appartient à un groupe, ce qui lui donne la possibilité de créer des liens à son rythme. Mais seul sur la ligne d’arrivée, il est aussi plus exposé au regard et à l’attention des autres. Alors que les sports collectifs, en valorisant l’ensemble de l’équipe, permettent à l’enfant, par ce relatif anonymat, de se sentir plus en sécurité.

Sport individuel ou collectif, l’essentiel est que l’enfant trouve le sport dans lequel il prendra du plaisir

Contact:

Kader Touati
Manager Ksport+ HOME Training
Tél: +689 40 430 491
http://www.ksportplus.com/

Total 1 votes
0

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cet article?

+ = Vérification Humain ou Spambot?