Jessica – Miss Bikini

0
4767

Egérie des « 5 éléments », Jessica Laudes, jeune maman de 21 ans, plutôt casanière, participait pour la première fois à une compétition de Miss Bikini il y a de cela 3 semaines. 2ème dans sa catégorie, Jessica a voulu relever un défi personnel : « Je voulais faire partie de ces ‘exceptions’ qui se donnent à fond pour avoir le corps dont ils ont toujours rêvé. J’y suis arrivée.

Mon but principal était de participer à L’Ifbb Open Polynésie, d’y aller jusqu’au bout, de tenir jusqu’au jour-J et de monter sur scène ! De nature très réservée, c’était un très gros défi, je n’ai pas l’habitude d’aller par moi même sous les projecteurs, moins on me voit mieux c’est (rires), mais j’y suis arrivée… Bien avant l’annonce du podium, j’avais pour moi tout gagner

À l’annonce du podium j’étais très contente ! Je n’espérais pas un tel changement ! J’étais très satisfaite ! De simple petite maman, je me suis transformé en petite fit-mommy (rires). »

4Q9A8957

« Miss Bikini m’a toujours attiré depuis la IFBB South pacific championship de 2013, je faisais partie à ce moment là des officiels IFBB qui s’occupaient de l’organisation de cette première édition… Voir le physique tonique, ferme et sportif des athlètes étrangères m’a tout de suite plu ! »

La préparation

  • Ta préparation s’est faite à partir de quand ?

J’ai démarré ma préparation le 30 novembre, ce qui m’a laissé tout juste 4 mois pour atteindre mes objectifs.

  • Parle nous de tes séances :

La personne que j’ai choisie pour coach est connue pour plusieurs belles métamorphoses, je ne le connaissais pas personnellement et tant mieux d’ailleurs car ça m’a permis de me donner à fond !

Le tout premier jour, je m’étais dit « tu ne peux plus faire marche arrière, ta transformation se fait maintenant ! ».

Je m’entrainais 6 jours sur 7 et pour la plupart du temps 2 fois par jour, le matin de 7h30 jusqu’à presque 11h durant laquelle je faisais ma séance de musculation qui pouvait durer 2 heures et du cardio. En fin de journée je retournais à Xtrem Gym pour les cours collectifs. Je travaillais les grandes parties comme les jambes, le dos, et les épaules 2fois par semaine ; les bras et abdos quasiment tous les jours. Durant ma préparation je ne me nourrissais en majeure partie de blancs d’œuf (pour tout vous dire, je tournais à 9 plateaux d’œuf par semaine) et d’asperges.

Ça n’a pas toujours été facile mentalement. Personnellement, le plus dur pour moi n’a pas été l’alimentation mais plutôt le coté personnel. Je me suis consacrée entièrement à ma préparation laissant de côté mon fils et mon conjoint.

  • De ta vie personnelle :

Étant jeune maman, c’est vrai que ça peut paraitre impossible ! J’ai eu la chance d’avoir le soutien sans faille de mon conjoint, qui m’a toujours très bien conseillée, encouragée, et poussée à me donner à fond dans tout ce que j’entreprenais. Le coté personnel était très dur à gérer, à partir de janvier je lui ai dit que je m’occupais de tout à la maison (ménage, lessive, courses, etc.) et lui ai demandé, en contrepartie, de s’occuper de bébé après la garderie. Avec l’alimentation, c’est vrai que le changement d’humeur et la perte de patience peut être radical, et je ne voulais surtout pas m’acharner sur mon fils qui n’avait rien demandé… Je restais souvent dans mon coin, j’étais dans ma bulle, il n’y avait plus de moment de partage, de moment en famille, il n’y avait plus ce coté fusionnel avec mon fils, avec la fatigue j’avais juste envie de m’allonger tout le temps… Je comptais les semaines et me disais toujours que c’était bientôt fini, que j’allais retrouver une vie normale : ma vie de maman. C’était très dur de ce coté, ça me faisait mal au cœur, mais une seule chose m’obséder c’était les entrainements.

  • Vous êtes propriétaire de la boutique ‘Les 5 Elements’ spécialiste en compléments alimentaires pour sportif. Comment as tu utilisé la supplémentation dans ta préparation ?

Mon conjoint est le propriétaire de la boutique.

J’utilisais les suppléments en fonction de mes besoins, je prenais uniquement les essentiels tel que les BCAA et de la glutamine pour la récupération. Je prenais de la protéine pour la construction musculaire, j’avais tout ce qu’il me fallait, mon compagnon étant dans ce domaine m’a toujours très bien conseillé sur ce coté là.

Le soir même

Jessica

  • Le bikini, le posing, le public, qu’est ce qu’on ressent quand on est sur scène ?

Lors de mon premier passage je dois avouer que j’étais très heureuse d’entendre mes supporters, je stressais et aussi j’étais totalement perdu ! Je ne me suis pas rendu compte tout de suite que c’était la comparaison et du coup je n’ai pas assuré mon posing comme je m’étais si bien préparée. Ces quelques minutes sont passées à une vitesse ! Une fois descendue je me suis dit : ça y est, tous ces mois d’effort pour ça. J’étais déçue de mon posing, je n’étais vraiment pas fière de moi car je n’avais qu’une chance de tout donner et je n’ai pas assuré ! Lors de mon dernier passage, j’ai fait comme je m’étais entrainée, mais je savais que je ne pouvais plus faire la différence. J’ai tout de même apprécié mes petits passages sur scène, car le principal c’était aussi de profiter de l’instant présent.

Après miss bikini

Je n’ai pas de projet en particulier si ce n’est de me consacrer à ma famille.

Depuis la fin de la compétition, c’est le bonheur total à la maison, je me retrouve en tant que maman, femme, je retrouve aussi des formes (rires). Mon fils sent que je suis de retour, je re-cuisine et profite de mes bons petits plats, je retrouve mes moments en famille comme je les aimais tant. Je profite de chaque instant avec mes hommes. Le sport ne me manque pas trop en ce moment… Vous allez me dire que c’est dommage, mais pour le moment c’est ma famille avant tout, j’adore ma petite vie d’aujourd’hui, je redécouvre tout ! C’est génial ! (rires) Je reste très fière d’avoir participer à l’Ifbb Open polynésie, j’en ressors grandie et c’était une belle expérience !

RR

Total 9 votes
2

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cet article?

+ = Vérification Humain ou Spambot?

Partager sur