Course à pied : les bonnes raisons de s’y mettre !

0
1674

Course à pied, jogging, footing ou running, quel que soit le terme utilisé, c’est un sport des plus naturels : praticable en plein air avec un équipement minimal. Vous êtes nombreux à vouloir vous initier au running. Pourtant, pas facile de se lancer ! Alors, même sans avoir l’ambition de devenir une future marathonienne, Tahiti Fit Kini vous donne la motivation d’enfiler vos baskets !

Adopter la bonne attitude. Rien ne sert de courir vite, il faut avant tout :

 

Être régulière : il n’y a pas de petites victoires, chaque effort compte. Une pratique régulière et progressive est la condition pour atteindre son objectif sur le long terme. Débuter avec une séance par semaine, puis 2 séances… Il vaut mieux augmenter le nombre de sorties hebdomadaires plutôt que la distance dans un premier temps, ce qui permet de réduire les risques de blessures.

Réaliser plusieurs activités pendant l’effort : abdos, montées de genoux, fentes, gainage… autant d’exercices simples à réaliser pour casser la routine. L’occasion également de travailler l’ensemble des muscles du corps pour un entraînement complet. Leurs effets pourront se faire ressentir sur l’efficacité de votre course à pied.

Associer une alimentation saine à la pratique : évitez de sauter des repas. Au contraire, il est préférable d’étaler ses repas dans la journée afin de limiter les quantités et de réduire les tentations de grignotage. Équilibrez vos repas : variez les sources de féculents et multipliez les aliments comme les fruits et les légumes.

Changer de rythme : pour progresser, programmez des séances de fractionnés en augmentant peu à peu les séries alternées, d’intensité plus ou moins élevée. Pour un maximum de résultats, on alterne séances longues en endurance et séances de fractionné (alternance course rapide et course plus lente) pour optimiser la combustion des calories.

Conseils pour débuter efficacement sur 4 semaines :
Séance 1 : 7′ de course lente / 10′  de marche rapide / 7′ de course lente
Séance 2 : 10′ de marche rapide / 5 X 3′ de course lente avec récupération de 1′ de marche entre chaque séquence / 10′ de marche rapide
Séance 1 : 10′ de course lente / 5′  de marche rapide / 10′ de course lente
Séance 2 : 10′ de marche rapide / 6 X 4′ de course lente avec récupération de 30 » de marche entre chaque séquence / 10′ de marche rapide

Bien récupérer : la phase de récupération s’avère cruciale pour « digérer » les entraînements et permettre à l’organisme de se régénérer en vue d’une prochaine séance. A la clé : une progression plus constante mais aussi une meilleure forme, une meilleure santé et un risque de blessure et de fatigue moindre.

Courir, OUI, mais quels sont les bénéfices ?

Rentrer de nouveau dans votre bikini préféré… Sport d’endurance par excellence, le running s’attaque à vos kilos en trop de manière efficace et rapide ! Le fait de supporter votre propre poids pendant l’effort augmente votre dépense calorique. Le running génère une utilisation optimisée des réserves énergétiques (sucres et graisses) par l’organisme et une régression du “mauvais” cholestérol au profit du “bon” cholestérol.

Astuce : essayez la sortie à jeun. Elle permet d’aller puiser dans les réserves en glucides plus rapidement et habitue l’organisme à être plus efficace dans l’utilisation des graisses (diminution de la masse grasse).

Un cœur plus musclé, plus puissant et plus résistant : la course à pied est excellente pour développer ses capacités cardiovasculaires : oxygénation générale de l’organisme, amélioration de la circulation sanguine, meilleure capacité respiratoire et baisse de la tension artérielle avérée.

Affûter vos muscles : idéal pour se tonifier et modeler ses muscles en finesse et non en volume, notamment le bas du corps (mollets, cuisses, fessiers…). Parfait donc pour se dessiner une belle silhouette ! D’autant que les abdominaux sont aussi sollicités par le travail de gainage nécessaire au maintien du corps lors de chaque foulée.

Courir, c’est aussi mieux dormir ! Au-delà des bienfaits de l’activité physique, le corps sécrète des endorphines, les hormones du bien-être. Un coup de pouce pour s’endormir comme un bien-heureux le soir venu. Le sommeil est donc plus profond et plus réparateur.

Se dépasser toujours plus ! On peut aussi décider de se mettre à la course à pied pour flirter avec ses limites et voir de quoi on est capable. Mais attention, le dépassement de soi doit se composer par étapes avec des objectifs de plus en plus grands.

No stress : vous pourrez vous vider la tête et faire le vide. La sécrétion d’endorphines aide à lutter efficacement contre le stress et la dépression. Elle provoque une sensation de bien-être et de détente générale.  Les tensions accumulées, les nœuds musculaires disparaissent progressivement.

Faire des économies ! Pas besoin de vous ruiner : une paire de basket, un survêtement et c’est parti ! À vous de brûler des kilomètres et des calories !

Le + : musculation & running, une addition gagnante. La musculation permet d’obtenir une foulée plus économique en augmentant la force et la résistance. Vous irez bien plus vite et verrez vos temps d’appui diminuer. Elle renforce l’ensemble de vos muscles et tendons afin d’éviter d’éventuelles blessures ou déséquilibre musculaire. D’autant plus que les muscles du dos et les abdominaux sont primordiaux pour garder une bonne posture pendant la course.

Alors prêtes à vous entrainer pour les 3km de la 15ème édition de La Tahitienne le 12 mars prochain à Pirae ?

C.R

Total 6 votes
0

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cet article?

+ = Vérification Humain ou Spambot?

Partager sur